Dossier

Cet article est issu du dossier «Présidentielle au Mali : dernière ligne droite»

Voir tout le sommaire
Elections

Présidentielle au Mali : passage obligé par les « no go zones » pour les candidats

A Bamako, lors de la campagne présidentielle de 2013. © REUTERS/Joe Penney

Du 7 au 27 juillet, les candidats à la présidentielle vont sillonner les régions du Mali pour convaincre leurs compatriotes de voter pour eux. La question que tous se posent aujourd’hui : « Comment faire campagne dans les zones du pays occupées par les différents groupes jihadistes ? »

Dans le Centre, agité par les conflits interethniques, les villageois évitent même les rassemblements. « Les marchés sont devenus dangereux, les kidnappings trop fréquents », confirme Hamadi Bindé Diallo, chef du village peul de Diafarabé, aujourd’hui réfugié à Ségou. « Les groupes jihadistes pourraient faire dérailler le processus en menant des attaques lors de la campagne ou du vote », analyse Nicolas Desgrais, chercheur à l’université du Kent, spécialisé sur les questions liées à la coopération militaire dans le Sahel.

Pas d’impasse

À quelques semaines de l’ouverture de la campagne, certains partis avouent ne pas avoir évoqué le sujet. Mais pas question d’envisager une quelconque impasse. « Ces zones constituent le vivier électoral de certains partis », déplore Amadou Thiam, député ADP-Maliba et président du parti.

« Certains camps ont entamé des négociations avec des groupes

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte