Dossier

Cet article est issu du dossier «Emmanuel Macron et la Françafrique»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Macron et l’Afrique : le discours de Ouaga au banc d’essai

À Ouagadougou, le 28 novembre 2017. © Philippe Wojazer/REUTERS

Dans son célèbre discours devant les étudiants burkinabè, en novembre 2017, le chef de l’État français avait pris un certain nombre d’engagements en faveur de l’Afrique. Ont-ils été tenus ?

Devant 800 étudiants burkinabè, le président français avait promis, le 28 novembre dernier, en ouverture de son discours de Ouagadougou, la rupture. Et s’était essayé à un exercice périlleux : convaincre un auditoire « marxiste et panafricain » plus hostile que conquis. Alors que son cortège était arrivé sous des jets de pierre, l’habile orateur était parvenu à retourner la salle.

Sur la forme, le pari a été gagné, mais c’est sur le fond qu’il sera jugé. En cent minutes d’un discours parfois tranchant, il a décliné les principaux axes de son action, multipliant promesses et engagements pour les cinq années à venir. Six mois plus tard, lesquels ont été tenus ? Bilan d’étape.

Des dossiers en attente

« Les documents relatifs à l’assassinat de l’ancien président seront déclassifiés à l’intention de la justice burkinabè, qui y aura librement accès. »

Six mois après cette annonce, qui

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte