Dossier

Cet article est issu du dossier «Agro-industrie : arachide sénégalaise recherche État stratège»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

Agro-industrie : qui sont les banquiers de l’arachide sénégalaise ?

Une raffinerie d'huile d'arachide à Dakar. © Sylvain Cherkaoui pour JA

La Banque islamique de développement, la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal, la Banque nationale de développement économique et l’Association internationale de développement (IDA), filiale de la Banque mondiale, sont particulièrement actives dans le secteur.

ITFC

La filiale de la Banque islamique de développement (BID), consacrée au financement du commerce, est l’un des principaux financeurs de la campagne de commercialisation de l’arachide. Cette année, elle s’est engagée à débourser une cinquantaine de milliards de Francs CFA pour la Sonacos. Mais les crédits peinent toujours à être mobilisés. Elle avait déjà octroyé 45 milliards de F CFA (68,6 millions d’euros) à l’huilerie au titre de la campagne 2015-2016.

CNCAS

Active dans le financement de la production agricole et de la collecte de graines depuis 1985, la Caisse nationale de crédit agricole du Sénégal est aujourd’hui l’unique prêteur du secteur majoritairement détenu par l’État. Ces dernières années, elle se signale aux côtés d’autres établissements, dans l’apport de crédits-relais destinés à la Sonacos.

BNDE

La Banque nationale de développement économique, née en 2014 des

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte