Dossier

Cet article est issu du dossier «Emmanuel Macron et la Françafrique»

Voir tout le sommaire
Finance

Franc CFA : tout changer pour que rien ne change

Avec le président ivoirien, Alassane Ouattara, au palais de l’Élysée, en avril. © HAMILTON/REA

Le président français veut maintenir le système en vigueur. Quitte à abolir les vestiges les plus symboliques du passé. On se croirait dans Le Guépard de Visconti !

Quand il n’était que candidat, Emmanuel Macron ne mâchait pas ses mots face à la contestation du franc CFA : il demandait aux chefs d’État de la zone franc soit de cesser de faire porter le chapeau de leurs problèmes à ce système monétaire, soit de le quitter ! Devenu président, il ne s’est pas montré moins tranchant, le 28 novembre 2017, en répondant à l’interpellation d’un étudiant de l’université Joseph-Ki-Zerbo, à Ouagadougou. À en croire le dirigeant français, « le franc CFA est un non-sujet pour la France ». Il a donc invité son interlocuteur à s’abstenir de toute « approche bêtement anticoloniale ou anti-impérialiste » et promis d’« accompagner la solution qui sera portée par l’ensemble des présidents de la zone franc ».

Lesdits présidents sont bien embarrassés pour décider de l’évolution des accords monétaires qui lient à la France quatorze pays subsahariens*, plus les

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte