Politique

Gabon – Emmanuel Issoze Ngondet : « Nous n’avons pas peur des élections »

Emmanuel Issoze Ngondet, le 22 avril à Libreville. © François ZIMA pour JA

Contraint à la démission par la Cour constitutionnelle, il a finalement été reconduit par le président. De l’organisation des législatives au plan de relance économique, le Premier ministre gabonais défend mordicus son action.

Nommé en septembre 2016 à la primature, au lendemain de la réélection contestée du président Ali Bongo Ondimba, Emmanuel Issoze Ngondet savait qu’il était voué à recevoir des coups. Ce diplomate a fait le dos rond quand il a été pilonné par l’opposition. Une partie de celle-ci a d’ailleurs finalement accepté de prendre part au dialogue politique qu’il conduisait.

La dernière avanie en date a toutefois été rude : il a été contraint par la Cour constitutionnelle de démissionner. Mais ce politicien madré de 57 ans, passé par les ministères du Budget et des Affaires étrangères, a été reconduit dans ses fonctions par le président, dont il est un proche.

Jeune Afrique : Le 30 avril, la Cour constitutionnelle a renvoyé les députés à la maison, estimant que le gouvernement était incapable d’organiser les élections législatives dans les délais impartis. Comment cela a-t-il été possible ?

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte