Corruption en Angola : les députés s’accordent sur deux propositions de lois

Par Jeune Afrique

Le président angolais Joao Lourenço à Abidjan pour le sommet Union européenne - Afrique, le 29 novembre 2017. © Geert Vanden Wijngaert/AP/SIPA

Le gouvernement du président angolais João Lourenço a adopté le 9 mai deux propositions de loi, dont une à l'initiative de l'opposition, sur le rapatriement des fonds sortis illégalement du pays.

C’est une nouvelle étape dans la lutte contre la corruption lancée par João Lourenço. Le 9 mai, deux propositions de loi sur le rapatriement des fonds sortis illégalement du pays ont été adoptées, dont l’une est à l’initiative de l’Unita (opposition).


>>> A LIRE – Angola : João Lourenço donne six mois aux fraudeurs pour rapatrier leur argent


Elles seront à nouveau débattues mi-mai afin d’aboutir à un texte unique encadrant le retour des fonds et définissant des sanctions une fois le délai, fixé au mois d’août, dépassé.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici