Diplomatie

Guinée équatoriale : Teodorín Obiang attaque un opposant devant la justice française

Le fils du président équato-guinéen Teodoro Nguema Obiang Mangue devant l'Assemblée générale de l'ONU, le 30 septembre 2015. © Frank Franklin II/AP/SIPA

Le fils du président équato-guinéen, qui est également vice-président du pays, poursuit un opposant devant la justice française pour un texte publié sur un blog décrivant les conditions de détention d'un homme d'affaires italiens dépossédés de ses biens en Guinée équatoriale.

Convoqué une première fois le 23 novembre 2017 par la juge d’instruction parisienne Anne Ihuellou, l’opposant équato-guinéen Salomon Abeso Ndong comparaîtra devant le tribunal de Paris le 6 juin.

Accusé par Malabo d’avoir fomenté un coup d’État en décembre 2017, Abeso Ndong, en exil à Londres, est attaqué pour diffamation par le vice-président de la Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit Teodorín.


>>> A LIRE – Procès des « biens mal acquis » : Teodorín Obiang condamné à trois ans de prison et 30 millions d’euros d’amende avec sursis


En cause, la publication sur son blog (hébergé par le site d’information Médiapart) d’un texte dans lequel il décrit les conditions de détention d’un homme d’affaires italien, Roberto Berardi, ainsi que la manière dont ce dernier a été dépossédé de ses biens en Guinée équatoriale par le fils du chef de l’État.

Cette audience relais – aucun verdict ne sera rendu – devrait voir témoigner le businessman italien. Teodorín et Salomon Abeso Ndong sont respectivement représentés par les avocats français Emmanuel Marsigny et Jean-Pierre Spitzer.

Fermer

Je me connecte