À lire dans La Revue : Arabie saoudite, l’heure des bouleversements

22338.HR.jpg ©

La couverture du nouveau numéro de La Revue est consacrée à l’Arabie saoudite et soulève une question centrale : « Mohamed Ibn Salman peut-il réussir ? ».

Mohamed Ibn Salman, le prince héritier qui, s’il n’est pas encore roi, détient déjà pratiquement tous les pouvoirs dans le pays et entend bien le réformer à marche forcée. Dominique Mataillet dresse un long portrait de ce jeune dirigeant de 32 ans qui, contrairement à la plupart de ses frères et cousins, n’a pas fait ses études aux États-Unis. Qui est MBS ? Dans quelle direction veut-il aller ? Certaines de ses déclarations ont surpris, comme lorsqu’il a affirmé que le pétrole serait remplacé par les énergies renouvelables dans vingt ans et que l’Arabie saoudite devait s’y préparer. Il passe aussi pour le partisan d’un islam modéré – du moins par rapport au wahhabisme prôné par les autorités religieuses de son pays – et s’est fait remarquer en accordant certains droits aux femmes, dont celui de conduire (sous certaines conditions).

Mais pas de malentendu : le prince est un dur, son ambition est de conserver un pouvoir sans partage. L’épisode du Ritz-Carlton, le palace de Riyad où près de deux cents hauts responsables saoudiens accusés de corruption ont été enfermés entre novembre 2017 et février 2018, illustre bien la brutalité de ses méthodes. La Revue revient sur les conditions d’incarcération de ces princes et autres grands patrons, avec le témoignage de l’un des plus célèbres d’entre eux : Al-Walid Ibn Talal Ibn Abdelaziz Al Saoud, l’homme le plus riche du Moyen-Orient, cousin de MBS.

Retour sur le génocide des Tutsis du Rwanda

La section « Secret d’histoire » de ce numéro revient, elle, sur l’un des grands drames de la fin du XXe siècle : le génocide des Tutsis du Rwanda. L’auteur de l’article, François Robinet, est maître de conférences en histoire contemporaine à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Presque vingt-quatre ans après les faits, il livre un point précis de ce que l’on sait avec certitude – y compris sur l’implication des autorités françaises et de leur armée en 1994 – sur les massacres, les responsabilités de chacun et la façon dont, en 2018, leur souvenir pèse encore sur le Rwanda. Et sur ses relations avec la France, où le sujet continue à susciter polémiques, mensonges et tentatives de dissimulation.


À lire aussi dans ce numéro 77 de La Revue

Nord-MaliConfidences d’une cuisinière jihadiste

Au service des terroristes, une jeune femme épouse leur vision et parle à notre journaliste, Mamadou Seck, de leur vie quotidienne.

Tunisie : le sauvetage est encore possible

Oui, la Tunisie pourra se redresser, mais à plusieurs conditions : il faut qu’il pleuve au bon moment sur les bonnes parties du pays, et aussi que l’Algérie et la Libye lui envoient plus de touristes.

Ghana : Les bons comptes d’Akufo-Addo

En 2018, le Ghana devrait enregistrer la plus forte croissance d’Afrique. De quoi valider les solutions proposées par son président, Nana Akufo-Addo.

Fine bouche : Comment l’Afrique enrichit la cuisine « française »

Retour sur la troisième édition de Good France, manifestation de promotion de la cuisine française qui rencontre un vif succès en Afrique.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici