Côte d’Ivoire : ambiance électrique entre Ouattara et Bédié

Par Jeune Afrique

Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié le 10 avril au palais présidentiel d'Abidjan. © Présidence Côte d'Ivoire

La rencontre entre le président Alassane Ouattara et le chef du PDCI Henri Konan Bédié, mardi 10 avril, qui devait poser les bases de la création du parti unifié, s'est déroulée sur fond de tension. Le chef de l’État a réitéré n’avoir jamais promis l’alternance à son allié.

L’entretien entre Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, le 10 avril, a été électrique. Le chef de l’État a réitéré n’avoir jamais promis l’alternance à son allié, précisant même qu’il l’aurait battu, lui ou un autre candidat de son parti, le PDCI, aux élections de 2015.


>>> A LIRE – Côte d’Ivoire : dans le secret du tête-à-tête ADO-Bédié


ADO a certifié à Bédié qu’il n’y aurait pas d’alternance négociée en 2020 et que chaque parti présentera son candidat. Le Sphinx de Daoukro a donc refusé de signer le manifeste de création du parti unifié, se contentant de parapher un simple accord politique.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici