Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Économie

Les 50 Africains les plus influents – 38. Bassem Loukil

Walid (g.) et Bassem Loukil, le 22 mars 2016, à Abidjan, lors du Africa CEO Forum © Jacques Torregano/Divergence/Africa CEO Forum/Jeune Afrique

Bassem Loukil, PDG du groupe Loukil (Tunisie)

Depuis 2015, le PDG du groupe Loukil (automobile, agroalimentaire, immobilier, BTP, etc.) joue les lobbyistes au sein de Tunisia-Africa Business Council (TABC).

Objectif : plaider auprès des autorités tunisiennes la cause d’un rapprochement avec les économies subsahariennes. Loukil accompagne donc les patrons tunisiens dans leurs démarches, organise des missions de prospection et conclut des partenariats, comme ce fut le cas avec Attijari Bank Tunisie.


>>> À LIRE – Business : ces Tunisiens qui montrent la voie en Afrique subsaharienne


Le savoir-faire de l’homme d’affaires – dont le groupe compte, en 2018, réaliser 40 % de son chiffre d’affaires en Afrique subsaharienne – lui ouvre les portes des ministères et des grandes entreprises publiques.

Et il n’est pas pour rien dans l’ouverture prochaine, par la Compagnie tunisienne de navigation, de nouvelles lignes maritimes commerciales vers les ports ouest-africains.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte