Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Sécurité

Les 50 Africains les plus influents – 21. Abdellatif Hammouchi

Abdellatif Hammouchi, numéro 1 du contre-espionnage marocain © DR

Abdellatif Hammouchi, patron de l’antiterrorisme et de la police (Maroc).

Ses collègues européens et américains saluent le professionnalisme de ce haut fonctionnaire discret qui cumule les fonctions de directeur de la Sûreté nationale et de la Surveillance du territoire.

Juriste de formation, Hammouchi (52 ans) est passé par le ministère de l’Intérieur avant de prendre la tête de la DGST, fin 2005, puis de la DGSN.

Spécialiste de l’islamisme radical, ce workaholic exigeant et modernisateur a nettoyé les écuries policières du royaume et imposé dans la lutte antiterroriste une stratégie préventive fondée sur le renseignement humain. Résultat : des dizaines de cellules jihadistes démantelées au Maroc et une aide précieuse apportée à de très nombreux services étrangers.


>>> À LIRE – Antiterrorisme : le modèle marocain


Peu disert, Hammouchi laisse à Abdelhak Khiame, son collaborateur qui dirige le BCIJ, le FBI marocain, le soin de communiquer sur les résultats du « modèle marocain » en la matière.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte