Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Société

Les 50 Africains les plus influents – 7. Nigeria : Wizkid, chanteur

Wizkid se produit sur scène au Royal Albert Hall, à Londres (Royaume-Uni) le 29 septembre 2017 © Christie Goodwin/Redferns/Getty

Wizkid, chanteur ( Nigeria).

Il est ce mois-ci l’un des rares artistes africains invités à se produire au Festival de Coachella, le méga-événement musical californien, aux côtés de Beyoncé, d’Eminem et d’une foule d’autres pointures. En mai, il sera à Londres pour l’Afrorepublik Festival. En juillet, au Festival de Dour, en Belgique, et à l’Afropunk Festival, à Paris.

Wizkid, 27 ans, qui fait le pari « d’emmener l’Afrique dans le reste du monde », confirme son statut de star planétaire mais reste très populaire chez lui. Le 12 novembre 2017, à Lagos, il a reçu trois récompenses lors des African Music Awards (Afrima), dont celle de meilleur artiste de l’année.


>>> À LIRE – Wizkid, nouveau king de la pop transatlantique


Figure de proue d’une afropop décomplexée qui mélange rythmes africains, rap, électro et dancehall, Wizkid a signé en mars 2017 un contrat avec RCA Records/Sony Music International. Il est aujourd’hui l’un des musiciens les plus riches du continent.

Grâce à Starboy Entertainment, son label, il commence à promouvoir de nouvelles vedettes, comme Mr Eazi. À en croire le cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers, l’industrie musicale nigériane pèsera plus de 69 millions d’euros d’ici à 2020.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte