Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Les 50 Africains les plus influents – 8. Moussa Faki Mahamat

Moussa Faki Mahamat, le Président de la Commission de l'Union Africaine, en mai 2016. © Andrew Medichini/AP/SIPA

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine (Tchad).

Faire l’union n’est jamais aisé. Mais cela l’est davantage depuis l’élection, il y a un an, de Moussa Faki Mahamat (57 ans) à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA).

Au mois de mars, à Kigali, l’ancien ministre des Affaires étrangères et ancien Premier ministre tchadien s’est montré optimiste. Il faut dire que la signature par 44 pays du Traité sur la zone de libre-échange continental (Zlec) était une bonne nouvelle.


>>> À LIRE – Moussa Faki Mahamat : « La réforme de l’UA est un projet majeur »


Traite des migrants en Libye, propos injurieux de ­Trump, réforme de l’UA… Les dossiers chauds ne manquent pas. D’autant que le diplomate doit aussi gérer le retour du Maroc au sein de l’UA et les tensions qui se sont ensuivies avec la RASD et les Algériens. La question de la participation de cette dernière au sommet UA-Union européenne, en novembre 2017, a nécessité des négociations serrées.

Interlocuteur des grands de la planète, Mahamat a reçu Rex Tillerson et Sergueï Lavrov, les chefs des diplomaties américaine et russe, à Addis-Abeba, début mars.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte