Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Banque

Les 50 Africains les plus influents – 9. Akinwumi Adesina

Akinwumi Ayodeji Adesina (Nigeria), ancien ministre de l'Agriculture et du développement, président de la Banque Africaine de Développement depuis le 28 mai 2015. À Paris, le 7 septembre 2015 © Vincent Fournier/JA

Akinwumi Adesina, président de la BAD (Nigeria).

Ex-ministre nigérian de l’Agriculture, Akinwumi Adesina veut réformer la BAD, qu’il dirige depuis 2015, afin de la rendre plus efficace. Il veut aussi orienter davantage les financements de l’institution vers des secteurs jugés prioritaires comme l’agriculture et l’énergie.


>>> À LIRE – Akinwumi Adesina défend sa réforme critiquée de la BAD


Critiqué pour sa gestion autoritaire des ressources humaines, ce proche de la très influente Ngozi Okonjo-Iweala, ex-ministre nigériane des Finances, n’en a cure. Pour lui, seuls la performance et les résultats comptent.

Pour la première fois, il vient de faire publier des synthèses du rapport annuel de la BAD (« Perspectives économiques en Afrique ») en swahili, en haoussa et en arabe. Objectif : toucher le plus grand nombre possible d’Africains, ces trois langues comptant plus de 300 millions de locuteurs sur le continent.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte