Dossier

Cet article est issu du dossier «Les 50 Africains les plus influents»

Voir tout le sommaire
Spectacles

Les 50 Africains les plus influents – 46. Maria Borges

Maria Borges à l'after party du Victoria's Secret Fashion Show à Shanghai (Chine), le 20 novembre 2017 © ESBP/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Maria Borges est une mannequin angolaise.

En 1992, alors que l’Angola est plongé en pleine guerre civile, Maria Borges voit le jour à Luanda. Après le décès prématuré de sa mère, la fillette est élevée par sa sœur aînée. Les temps ont bien changé : Maria Borges nage aujourd’hui en plein conte de fées.

À 17 ans, elle est remarquée lors de sa participation à l’édition angolaise du concours Elite Model Look. Cinq ans plus tard, alors qu’elle a déjà travaillé pour les plus grands, de Givenchy à Jean Paul Gaultier, elle devient le tout premier mannequin noir à défiler pour Victoria’s Secret en arborant ses cheveux courts, crépus et naturels au cours d’un défilé. Elle crée un véritable buzz qui contribue à asseoir sa notoriété.

En mars 2017, elle devient l’une des égéries de la grande marque de cosmétiques L’Oréal Paris. À 25 ans, elle est l’un des mannequins les plus en vogue de sa génération. Suivie par près de 700 000 personnes sur Instagram, elle affirme se servir des réseaux sociaux pour inciter les Angolais à poursuivre leurs rêves et mène plusieurs activités caritatives dans son pays.

Lire les autres articles du dossier

«Les 50 Africains les plus influents»

Fermer

Je me connecte