Transport aérien

À Dakar, des inspecteurs américains durant la construction de l’AIBD

Des ouvriers travaillent sur le chantier de l'AIBD, livré le 7 décembre 2017, avec cinq ans de retard sur le calendrier initial. © Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour Jeune Afrique

Des lignes Dakar-New York sont en place au départ de l'Aéroport international Blaise-Diagne, grâce des vols de Delta Airlines et de South African Airways. Mais avant cela, il a fallu se plier à un audit d'une société américaine.

Alors que les activités de l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor ont été transférées à l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) le 7 décembre 2017, c’est durant toute la période de construction que les agents de la Transportation Security Administration (TSA) ont accompagné les autorités et le consortium Summa-Limak, gestionnaire de l’aéroport, et ont visité les installations.

« Ce qui a rendu l’audit final assez facile », explique Alassane Ndiaye, directeur technique de l’AIBD, dont la certification a été obtenue en novembre 2017. La TSA assure et subventionne des programmes de formation d’employés de l’aéroport, toute l’année, sur place ou aux États-Unis. De quoi répondre aux exigences spécifiques des autorités américaines en vigueur depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Fermer

Je me connecte