Jamel Debbouze : « On sent chez Sa Majesté une volonté de rendre la culture accessible aux jeunes »

Jamel Debbouze et Mohammed VI, lors d'une réception. © NIVIERE

C’est à l’occasion du tournage d’une émission spéciale de Sacrée soirée, en 1993, au Maroc, que Jamel Debbouze rencontra pour la première fois Mohammed VI, à l’époque encore prince héritier.

« C’était un immense honneur ! Quand je suis rentré en France, même ma mère s’est mise à me regarder différemment », plaisante l’humoriste franco-marocain. Depuis, les deux hommes se sont vus à plusieurs reprises.

« On parle librement de culture et on sent chez Sa Majesté une volonté de la rendre accessible aux jeunes Marocains », répète le fondateur du Festival du rire de Marrakech, où, chaque année, humoristes français et marocains se donnent rendez-vous pour une série de spectacles.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici