Libye : à quand l’élection présidentielle ?

Le Premier ministre du gouvernement d'union nationale libyen pendant un discours à Tunis en mars 2016 © ©Hassene Dridi / AP Photo

Si 2,5 millions de Libyens sont d’ores et déjà inscrits pour voter, il n'est pas certain que les élections aient lieu cette année.

L’ONU appelle à la tenue d’élections le plus rapidement possible, cette année idéalement. Ces scrutins engloberaient un référendum sur le projet de nouvelle Constitution, ainsi que des élections locales, législatives et présidentielles. Ils sont 2,5 millions de Libyens à s’être d’ores et déjà inscrits pour voter, mais la loi électorale n’a pas encore été débattue au Parlement.

Ghassan Salamé, chef de la mission de l’ONU en Libye, a été nommé en août 2017 pour amender (sans succès jusqu’ici) l’accord politique de Skhirat, aux termes duquel avait été créé un gouvernement d’union nationale sans pouvoir sur le terrain, organiser une conférence nationale de réconciliation (qui débutera en avril) et préparer la tenue d’élections dans les douze mois.

La crainte d’une guerre civile

Sur ce dernier point, Emad Essayah, président de la commission électorale, a menacé de démissionner si le référendum constitutionnel était maintenu, car il craint que le vote ne provoque une guerre civile. Ghassan Salamé a admis dans les colonnes du magazine français L’Express du 21 mars que la présidentielle n’aurait sûrement pas lieu avant 2019.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici