Mohamed Ibn Zayed Al Nahyane et Mohammed VI, une affaire de famille

Le Roi Mohammed VI en visite privée aux Emirats Arabes Unies à Abou Dhabi, en 2011. © SIPA

Ils ont grandi dans les palais de leurs pères, Hassan II et Zayed Ibn Sultan Al Nahyane, dont l’amitié remonte au milieu des années 1960, bien avant que « le père des Émirats » ne décide de fonder son pays.

En 1971, Hassan II aida celui-ci à faire reconnaître son pays par la communauté internationale et n’hésita pas à lui envoyer ses officiers d’élite afin d’assurer sa garde personnelle et de former son armée. Quand il se rend chez Mohamed Ibn Zayed, prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed VI se sent donc chez lui.

Parmi ses points de chute préférés, le luxueux Emirates Palace, pavé de marbre et recouvert d’or. La relation d’exception entre les deux pays mêle amitié, politique et économie, les Émirats étant un des premiers investisseurs du Golfe dans le royaume. « Il est arrivé au roi du Maroc, nous confie-t-on, de séjourner, entre plusieurs missions de travail à l’étranger, plus d’un mois à Abou Dhabi. Il part et revient. »

Quant à Mohamed Ibn Zayed, il va souvent au Maroc chasser le faucon dans le désert de Bouarfa, non loin de la frontière algérienne. Sa mère, Cheikha Fatma Bint Moubarak, celle qu’on surnomme « Umm Al Emarat » (la mère des Émirats), considère Mohammed VI comme son « fils » et passe une partie de l’année au Maroc.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici