Maroc : la garde rapprochée de Moulay Hafid Elalamy

Par Jeune Afrique

Avec le départ de Moulay Hafid Elalamy, les investisseurs perdent un actionnaire de référence en qui ils avaient confiance, estime un analyste © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy, également patron du groupe Saham, a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation du Mondial 2026. Tour d’horizon de sa garde rapprochée.

Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Par ailleurs, son groupe, Saham, a cédé le 8 mars son pôle assurances au sud-africain Sanlam pour 1,05 milliard de dollars – somme qui sera utilisée pour créer un fonds d’investissement.

Tour d’horizon des membres de sa garde rapprochée :

• Moulay M’Hamed Elalamy : son fils

Moulay M’hamed Elalamy (au centre) a repris officieusement les rênes du holding familial © Nabila El Hadad pour Jeune Afrique

Il a étudié à l’Université de British Columbia (Canada). Depuis 2013, il dirigeait la compagnie d’assurances (et principale filiale) de Saham. À 28 ans, il va animer le projet de création d’un fonds d’investissement qui pourrait devenir un outil de l’économie digitale.

• Taoufik Moucharraf : son bras droit

Diplômé de l’ISCAE, principal établissement marocain de management. Il gère son agenda avec les équipes de Hicham Amrani, ex-secrétaire général de la CAF et actuel directeur exécutif de la candidature du Maroc pour le Mondial 2026.

Hicham Naciri : ténor du barreau

Hicham Naciri, n°1 en 2017 © Hassan Ouazzani pour JA

En 2014, il est mandaté par Mohammed VI pour négocier avec les deux journalistes français accusés de tentative d’extorsion. Son cabinet d’avocats a travaillé sur le dossier de la cession de Saham Finances à Sanlam, l’une des plus grosses opérations réalisées au Maroc.

• Othman El Ferdaous : secrétaire d’État chargé de l’Investissement

Othman El Ferdaous, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie Numérique, en charge de l’investissement, MoroccoPanel 9, au CAIF (China-Africa Investment Forum) à Marrakech (Maroc), les 27-28 novembre 2017 © Jean-Michel Ruiz/CAIF pour Jeune Afrique

Passé par l’ENA (Paris) et militant à l’UC, un parti libéral, il incarne une nouvelle élite politique. Au sein du ministère, qui englobe l’Économie numérique, il est l’un des deux secrétaires d’État chargé de l’Investissement.

• Raymond Farhat : conseiller du président du Saham

Raymond Farhat (Directeur Général du Groupe Saham Finances), à Casablanca (Maroc) le 20 septembre 2013 © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

Ce Franco-libanais conseille le président de Saham, qu’il accompagne dans ses déplacements africains. Avec Nadia Fettah, directrice générale de Saham Finances, il était aux côtés de Moulay M’hamed Elalamy, le 8 mars, pour annoncer la cession de cette filiale.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici