Politique

Maroc : la garde rapprochée de Moulay Hafid Elalamy

Avec le départ de Moulay Hafid Elalamy, les investisseurs perdent un actionnaire de référence en qui ils avaient confiance, estime un analyste © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy, également patron du groupe Saham, a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation du Mondial 2026. Tour d’horizon de sa garde rapprochée.

Ministre de l’Industrie et du Commerce du Maroc depuis 2013, Moulay Hafid Elalamy a été nommé président du comité de candidature du royaume à l’organisation de la Coupe du monde de football 2026. Par ailleurs, son groupe, Saham, a cédé le 8 mars son pôle assurances au sud-africain Sanlam pour 1,05 milliard de dollars – somme qui sera utilisée pour créer un fonds d’investissement.

Tour d’horizon des membres de sa garde rapprochée :

• Moulay M’Hamed Elalamy : son fils

Nabila El Hadad pour Jeune Afrique

Il a étudié à l’Université de British Columbia (Canada). Depuis 2013, il dirigeait la compagnie d’assurances (et principale filiale) de Saham. À 28 ans, il va animer le projet de création d’un fonds d’investissement qui pourrait devenir un outil de l’économie digitale.

• Taoufik Moucharraf : son bras droit

Diplômé de l’ISCAE, principal établissement marocain de management. Il gère son agenda avec les équipes de Hicham Amrani, ex-secrétaire général de la CAF et actuel directeur exécutif de la candidature du Maroc pour le Mondial 2026.

Hicham Naciri : ténor du barreau

Hassan Ouazzani pour JA

En 2014, il est mandaté par Mohammed VI pour négocier avec les deux journalistes français accusés de tentative d’extorsion. Son cabinet d’avocats a travaillé sur le dossier de la cession de Saham Finances à Sanlam, l’une des plus grosses opérations réalisées au Maroc.

• Othman El Ferdaous : secrétaire d’État chargé de l’Investissement

Jean-Michel Ruiz/CAIF pour Jeune Afrique

Passé par l’ENA (Paris) et militant à l’UC, un parti libéral, il incarne une nouvelle élite politique. Au sein du ministère, qui englobe l’Économie numérique, il est l’un des deux secrétaires d’État chargé de l’Investissement.

• Raymond Farhat : conseiller du président du Saham

Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

Ce Franco-libanais conseille le président de Saham, qu’il accompagne dans ses déplacements africains. Avec Nadia Fettah, directrice générale de Saham Finances, il était aux côtés de Moulay M’hamed Elalamy, le 8 mars, pour annoncer la cession de cette filiale.

Fermer

Je me connecte