Bénin : Patrice Talon fait le ménage

Par Jeune Afrique

Le président Patrice Talon à Paris, le 26 avril 2016 © Michel Euler/AP/SIPA

Après les pharmaciens, le président béninois s'attaque à deux entreprises nationales : la Sonapra (agriculture) et la Soneb (eau). Les deux entreprises sont dans le collimateur de la justice.

Le 13 mars, sept grossistes en pharmacie ont été condamnés pour trafic de faux médicaments. Le même jour, les commissions qui avaient été mandatées pour auditer la Société nationale pour la promotion agricole (Sonapra), le Fonds national de la microfinance et la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) ont remis leurs rapports au procureur.


>>> À LIRE – Bénin : le gouvernement suspend l’ordre des pharmaciens


Mi-février, des instructions avaient été données en Conseil des ministres, via Joseph Djogbenou, le garde des Sceaux, pour engager des poursuites à l’encontre de ces sociétés dès qu’elles seraient visées par un mandat de dépôt.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici