Dubaï : Emirates repart à l’offensive

La compagnie assure la desserte de 24 villes africaines. © Xinhua/XINHUA-REA

Emirates repart à l’offensive sur le continent africain, avec le renforcement de ses fréquences et l'ouverture de nouvelles lignes.

La compagnie émiratie, pilotée par Ahmed Ibn Saïd Al Maktoum, oncle de l’actuel émir de Dubaï, continue de faire du continent un terrain de jeu privilégié.

A ce jour, la compagnie dessert 24 destinations sur le continent, du Maroc à l’Afrique du Sud en passant par le Nigeria, l’Éthiopie ou le Kenya.Un réseau qui la place loin devant ses rivales régionales Qatar Airways et Etihad, qui ne comptent qu’une dizaine de destinations sur le continent.

Si en 2014 elle annonçait vouloir augmenter de 40 % la capacité de son offre africaine en dix ans, Emirates n’a toujours pas rencontré le succès escompté, au point de suspendre certaines dessertes comme Conakry ou Tunis, toutes deux récemment rouvertes.

Ouverture de nouvelles lignes

Ces derniers mois, la compagnie semble être repartie à l’offensive, promettant le renforcement des fréquences de ses vols vers l’Algérie et l’Égypte, mais aussi l’ouverture de nouvelles lignes vers le Mozambique.

Plus que jamais, Emirates est bien positionné sur l’axe Asie-Afrique via son hub de Dubaï, qui a drainé 83,6 millions de passagers en 2016 – le premier au monde en nombre de passagers internationaux.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici