Dossier

Cet article est issu du dossier «Municipales en Tunisie : le grand test»

Voir tout le sommaire
Entreprises & marchés

Tunisie : le café Bondin s’exporte à Abidjan

© Dom

Les cafés Bondin, en Tunisie, sont une véritable institution. Vieille de plus d'un siècle, l'entreprise se lance désormais à la conquête du marché subsaharien, en commençant par la Côte d'Ivoire.

En Tunisie, quand on dit café, on pense Bondin. Une habitude qui sera bientôt celle des Ivoiriens… Lorsqu’il ouvrit son atelier de torréfaction dans une échoppe du marché central de Tunis, en 1910, Henri Bondin n’imaginait certainement pas qu’un siècle plus tard un concept store à son nom aurait pignon sur rue dans la capitale économique du troisième producteur mondial de café. C’est pourtant chose faite depuis novembre 2017, et une première boutique salon de café a vu le jour à Abidjan, dans l’immeuble XL, au cœur du Plateau.

Pour ce premier Bondin Store à l’étranger, l’architecte et designer tunisien Karim Ben Amor, passionné de construction navale et amoureux des textures, a créé un cocon où se côtoient différentes essences de bois, évoquant la coque d’un bateau en même temps qu’elles rappellent les nuances chaudes des grains de café. Côté mobilier, fauteuils, canapés et tables aux lignes scandinaves distillent une ambiance à la fois tendance et hors du temps.

Leader incontesté en Tunisie

De quoi séduire les Ivoiriens en quête de zénitude et de robusta, enclins à un voyage gustatif aussi, puisque le slogan de la maison promet « un monde de saveurs ». Une manière de souligner son savoir-faire de torré­facteur depuis quatre générations et son ambition de réveiller le goût du bon café chez les Ivoiriens – qui le consomment surtout lyophilisé.

Leader incontesté de la torréfaction en Tunisie, les Cafés Bondin ont été repris en 1964 par le groupe Amen, détenu par la famille Ben Yedder, actif dans l’agroalimentaire, la banque, les assurances, l’automobile, et dont les filiales Comar (assurances) et Alios (leasing) sont déjà présentes en Côte d’Ivoire.

Après avoir installé dix établissements en Tunisie, les Cafés Bondin comptent ouvrir plusieurs franchises en Côte d’Ivoire, ainsi qu’une usine de traitement du café – de la torré­faction au conditionnement –, à Bonoua (à 60 km à l’est d’Abidjan), qui devrait être opérationnelle courant 2020 et qui pourra torréfier et conditionner 1 500 tonnes de café par an, destinées au marché local et à l’export. What else?

Fermer

Je me connecte