Conso & Distribution

Distribution : Bernabé investit pour repartir de l’avant

Un premier point de vente Mr. Bricolage de 1 500 m2 sera ouvert par Yeshi dans le quartier de Cocody à la fin de 2018 © Abdallahh/Flickr Creative Commons

Après un exercice 2017 délicat et confronté à une forte concurrence, le spécialiste de l’outillage, fleuron du groupe ivoirien Yeshi, modernise son offre.

Après le Maroc, où Mr. Bricolage possède cinq magasins, le groupe français a mis le cap au début de 2018 sur l’Afrique subsaharienne. Pour ce projet d’expansion qui prévoit à terme l’ouverture d’une quinzaine de magasins, l’entreprise a misé sur un partenariat avec son homologue ivoirien Yeshi. Un projet enthousiasmant pour ce dernier, poids lourd de l’outillage et des matériaux de construction, dont l’enseigne Bernabé (rachetée au lyonnais Descours et Cabaud en 2002) a connu une année 2017 délicate. À commencer par sa filiale ivoirienne dont le chiffre d’affaires stagne autour de 45 milliards de F CFA (68 millions d’euros) et dont l’action a connu une véritable dégringolade, perdant 64,3 %. Et la tendance ne s’est pas inversée au début de 2018.

La filiale ivoirienne de Bernabé est pourtant depuis plus de vingt ans une star de la bourse régionale des valeurs mobilières. Depuis son introduction, le cours de l’action est passé de 8 400 à 200 000 F CFA, et son chiffre d’affaires de 9 milliards de F CFA en 2003 à 45 milliards de F CFA en 2017. Un record. L’entreprise a su réorienter son approvisionnement vers l’Asie et a profité de l’explosion du marché des BTP depuis la fin de la crise postélectorale ivoirienne en 2011 grâce aux marchés publics et aussi aux investissements privés.

Notre premier concurrent est la prolifération de l’informel qui agit sur notre chiffre d’affaires en Côte d’Ivoire, insiste le PDG de Yeshi Group

Les grands groupes de BTP marocains, français ou turcs s’approvisionnent localement chez Bernabé, qui est le distributeur de plusieurs des références mondiales de l’outillage comme Bosch, Hitachi, Stanley, Heckel, et vend également des matériaux. Avec cinq points de vente en Côte d’Ivoire, l’enseigne a élaboré une nouvelle stratégie sous forme de guichet unique qui permet de s’approvisionner sur place depuis le ciment jusqu’à la peinture, en passant par la tôle et les fers industriels produits par d’autres filiales de sa maison mère.

Reste que, malgré sa position dominante sur le marché ivoirien, Bernabé fait face à une concurrence de plus en plus forte, notamment de la part de Sotaci, une filiale du groupe Eurofind Participation. « Mais notre premier concurrent est la prolifération de l’informel qui agit sur notre chiffre d’affaires en Côte d’Ivoire », insiste Abdul Hussein Beydoun, le PDG de Yeshi Group. Et dans les autres filiales, au Gabon, au Congo, au Cameroun et au Sénégal, qui ensemble pèsent autant que la Côte d’Ivoire, l’ambiance est aussi empreinte de morosité.

Une baisse de 50% du chiffre d’affaire

Avec trois magasins, deux à Port-Gentil et un à Libreville, le Gabon était jusqu’à récemment le deuxième levier de croissance du groupe, mais la crise politique, la chute des cours du brut et la baisse des opérations pétrolières ont eu des répercussions sur les activités de Bernabé Gabon, qui a vu son chiffre d’affaires perdre plus de 50 %. La situation est identique au Congo-Brazzaville où l’enseigne compte également les multinationales pétrolières parmi ses clients.

Face à ces difficultés, Bernabé vise une montée en gamme. Le 30 janvier, le groupe a inauguré à Abidjan, dans le quartier de Treichville, la plus grande boutique de l’enseigne, 10 000 m2, réhabilités pour un montant de 6 milliards de F CFA. « Notre concept est d’offrir à nos clients un centre commercial avec une cafétéria et d’autres commodités. On transforme les magasins en espace de vie », révèle le PDG.

Nouvelle stratégie

Un système permettant de livrer une maison ou un ouvrage clé en main a aussi été mis en œuvre. « Nous concentrons toutes les expertises sur place, des designers et des architectes, de manière à aider les clients à concevoir leurs projets et à les aider à les réaliser », confie Beydoun.

Une extension du showroom de Yopougon est également prévue. « Cette nouvelle stratégie permettra d’atteindre un chiffre d’affaires de 50 milliards de F CFA en 2018 en Côte d’Ivoire », poursuit le PDG. Au Cameroun et au Sénégal, le groupe envisage aussi des extensions de ses magasins.


Mr. Bricolage en fin d’année à Abidjan

Un premier point de vente Mr. Bricolage de 1 500 m2 sera ouvert par Yeshi dans le quartier de Cocody à la fin de 2018. L’investissement est estimé à 5 millions d’euros.

Fermer

Je me connecte