Tourisme

Voyage : AccorHotels et Air France misent sur les réseaux sociaux

La blogueuse originaire du Gabon Scheena Donia et le chanteur sénégalais Faada Freddy. © Buzzlab Motion Pictures

Les deux groupes AccorHotels et Air France ont lancé une campagne digitale commune visant à promouvoir les destinations africaines. Et, au passage, leurs activités commerciales.

Les comptes Instagram sur l’Afrique consacrés au voyage foisonnent, et le continent y est très souvent présenté à travers le prisme de l’art de vivre haut de gamme. Le groupe AccorHotels et la compagnie aérienne Air France ont choisi de surfer sur la vague.

En juin 2017, les deux entreprises ont lancé, sur Instagram et Facebook, la campagne digitale #MyChicAfrica « dédiée à l’art du voyage et au lifestyle sur le continent africain », indique Souleymane Khol, vice-président chargé du marketing, des ventes et de la distribution pour l’Afrique et l’océan Indien au sein du groupe AccorHotels.

Ce dernier peut se targuer d’une présence longue de cinquante années sur 50 % du territoire africain (avec des pays phares comme le Maroc, l’Algérie, le Sénégal et la Côte d’Ivoire) quand Air France dessert une trentaine de destinations et cumule une présence de plus de 80 années sur le continent.

« Malgré l’implantation de marques locales, Air France et le groupe Accor restent les mieux placés pour parler du voyage en Afrique en misant sur la culture, la gastronomie, les loisirs, etc. Accor est également un compagnon de voyage. Ce dernier est devenu aujourd’hui un véritable mode de vie. »

Aussi, le compte Instagram #MyChicAfrica, aux deux milliers d’abonnés, se veut « une invitation au voyage et une façon de mettre en avant une vision de l’Afrique au-delà des clichés ». Royal Air Maroc et l’Office national du tourisme marocain ont mené, pour promouvoir la destination Maroc, une campagne similaire en février. Ils ont fait appel à des influenceurs tels que la styliste sénégalaise Adama Paris, la blogueuse sud-africaine Kwena Says et l’Ivoirienne Amie Kouamé Ouattara, fondatrice du webzine Ayana.

Un influenceur comme guide touristique

Première destination pour #MyChicAfrica : Abidjan. Pendant deux mois, la styliste ivoirienne Loza Maléombho y a accueilli le comédien et influenceur franco-­congolais Dycosh. Leurs activités ont été photographiées par le Sénégalais Sakia S. Traoré.

Des clichés postés sur Facebook et Instagram avec pour hashtag « MyChicAbidjan », puis republiés sur les comptes respectifs des deux célébrités. « L’idée est de faire appel à un influenceur du pays concerné, qui invite un influenceur de la diaspora à découvrir sa ville. »

Après Dakar, destination Casablanca, Nairobi, Johannesburg, Addis-Abeba, Accra…

En février, Abidjan fera place à Dakar, où, pendant six semaines, le chanteur sénégalais Faada Freddy jouera les guides pour la blogueuse originaire du Gabon Scheena Donia. Plus tard, destination Casablanca, Nairobi, Johannesburg, Addis-Abeba, Accra… Des villes qui séduisent les entreprises pariant sur l’émergence des classes moyennes. Prochainement, un site web MyChicAfrica, exclusivement sponsorisé par Accor, verra le jour.

Au-delà des bonnes intentions, le business prime. L’ensemble de ces personnalités, puissantes sur les réseaux sociaux, sont bien entendu rémunérées. Les deux entreprises cherchent à séduire deux types de clientèles : les Africains qui voyagent sur le continent et la diaspora.

« Nous misons aussi sur une clientèle internationale, précisément européenne. » Le budget d’une telle opération ? Refus de communiquer.

Fermer

Je me connecte