Maroc : M’barek Bouderka, fidèle parmi les fidèles de Abderrahmane El Youssoufi

Abderrahmane Youssoufi, ancien Premier ministre du Maroc. © YouTube/2MTV

M’barek Bouderka, militant gauchiste de la première heure et compagnon de longue date de Abderrahmane El Youssoufi, a écrit la biographie du Premier ministre parue le 8 mars, dans laquelle il évoque certains secrets de la politique marocaine.

« J’ai essayé de convaincre Si Abderrahmane d’écrire ses Mémoires avant même qu’il ne devienne Premier ministre », nous confie M’barek Bouderka. Le prête-plume d’El Youssoufi, natif de Tafraout, en 1948, est plus connu parmi ses camarades de gauche sous le pseudonyme d’Abbas. Il a été le fidèle compagnon de Mohamed Basri, avec lequel il était en Algérie en 1973 au lendemain de l’échec de la tentative de putsch contre le régime de Hassan II.

C’est d’ailleurs à cette époque, lors d’une réunion dans la capitale algérienne, qu’il fit la connaissance d’Abderrahmane El Youssoufi. Depuis, les deux hommes, qui partagèrent de longues années d’exil en France, sont toujours restés en contact. Bouderka est d’ailleurs l’un des derniers réfugiés politiques marocains à être rentré au bercail, en 2001, pour ensuite devenir membre de l’Instance Équité et Réconciliation (IER). C’est à son domicile, dans la région parisienne, que se tenaient les rencontres de coordination de la Koutla, avec la participation, entre autres, de M’hamed Boucetta (décédé le 18 février dernier), Bensaïd Aït Idder et, bien évidemment, Abderrahmane El Youssoufi.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici