Dossier

Cet article est issu du dossier «Industrie : où va Cevital ?»

Voir tout le sommaire
Entreprises & marchés

Cevital – Qui pour succéder à Issad Rebrab ?

Issad Rebrab (au centre) et ses enfants. De gauche à droite : Salim, Yassine, Malik, Lynda et Omar. © DR

Les cinq enfants du magnat algérien occupent des postes à responsabilités au sein du groupe familial. Si Issad Rebrab ne laisse rien fuiter sur une éventuelle préférence, il semblerait que Malik, actuellement en charge du pôle industriel, soit le mieux placé pour lui succéder.

Depuis plusieurs années, la presse se perd en conjectures pour savoir qui, parmi les enfants du tycoon algérien, reprendra le flambeau du conglomérat familial. Aujourd’hui, Omar Rebrab dirige la branche automobile. Son frère Malik est chargé du pôle industriel.


>>> À LIRE – Le puzzle mondial d’Issad Rebrab


Salim s’occupe de la grande distribution. Yassine, de l’activité véhicules utilitaires et travaux publics. Quant à Lynda, elle est présente au comité exécutif, mais est surtout présidente de l’entreprise française de charcuterie halal Isla Mondial, créée en 1992, avant Cevital.

En 2015, chacun des enfants possédait 12 % des parts du groupe

En 2015, chacun des enfants possédait 12 % des parts du groupe, contre 40 % pour Issad Rebrab. Une indication sur la suite peut-être : lors de la vacance au poste de directeur général de 2014 à 2017, c’est plutôt Malik, à la tête du pôle le plus gourmand en investissements, qui a compensé cette absence.

Fermer

Je me connecte