Dossier

Cet article est issu du dossier «Maroc : les cinq familles qui comptent au Sahara occidental»

Voir tout le sommaire
Politique

Maroc – Sahara occidental : les Derham, puissance et impunité

Hassan Derham, député de l'USFP. © DR

Les membres de la famille Derham, puissants économiquement, pèsent également dans le champs politique, où ils sont présents sous différentes couleurs. Mais le nom de Derham est aussi associé au récent scandale du « jeune à la Ferrari ».

Ce clan porte l’étendard de la tribu des Aït Baamrane. Hmad Derham, qui avait financé l’armée de libération nationale, en est l’icône. Ses fils Hassan, Dahmane et Slimane ont pris le relais après le décès de leur père dans un accident de la circulation au début des années 1980. Dahmane Derham a été pendant de longues années l’homme fort de Tanger.

Quant à son frère Hassan, il a été plusieurs fois élu local ou parlementaire dans le Sud. Les casquettes politiques, le clan Derham a l’habitude d’en changer : les frères ont été élus sous les couleurs du RNI, du MP, du PPS mais aussi de l’USFP. C’est avec ce parti que Hassan Derham a gagné son dernier siège de député de la Mrisa, en 2016. Et c’est aussi sous les couleurs de l’USFP que sa sœur Rkia Derham a été d’abord élue en 2011, avant de rebondir dans le gouvernement El Othmani en tant que secrétaire d’État au Commerce extérieur.

Privilégiés

La famille Derham, c’est aussi une puissance économique indéniable. Atlas Sahara est la première compagnie de distribution des hydrocarbures du sud du Maroc. Les activités des Derham s’étendent à la pêche, mais aussi à l’immobilier et à l’agriculture sous serre à Dakhla, où ils comptent aussi plusieurs unités de réfrigération.

Le nom de la famille a récemment été lié au scandale du « jeune à la Ferrari » qui s’était filmé en train de narguer les policiers après avoir provoqué un accident alors qu’il conduisait en état d’ivresse dans les rues de Rabat. Un fait divers qui a pris la dimension d’un scandale national illustrant l’impunité des fils de privilégiés.

Fermer

Je me connecte