Sécurité

Cap-Vert : ouverture d’un centre américain pour former les forces de sécurité

Un soldat espagnol de la NRF (Force de réaction de l'OTAN) s'entraîne lors de l'exercice « Steadfast Jaguar » de l'OTAN) au Cap-Vert, en 2006. © GEERT VANDEN WIJNGAERT/AP/SIPA

Un grand centre de formation ouvrira ses portes cette année au Cap-Vert, pour former les forces de défense et de sécurité. Près de 150 stagiaires sont attendus chaque année.

Avec l’aide des États-Unis, le Cap-Vert entamera courant 2018 la construction d’un grand centre de formation des forces de défense et de sécurité. Bâti sur 2,5 km² grâce à un budget de 125 millions de dollars (102 millions d’euros), l’Orbit Training Center accueillera environ 150 stagiaires par an.

Selon nos sources, il intégrera les services de renseignements, les télécommunications militaires, la lutte contre le braconnage et la cybercriminalité. Le gouvernement cap-verdien a confié le projet à Nibor Enterprises, un groupe américain que dirige Eddie Zilberberg, un ancien responsable de l’armée israélienne reconverti dans le privé.

Sur place, le dossier est géré par Ana Lima Barber, présidente de Cabo TradeInvest, l’agence publique de promotion des investissements et des exportations.

Ce projet concurrence l’École régionale de lutte contre le terrorisme, dont Emmanuel Macron, le chef de l’État français, a annoncé la création en novembre 2017 et qui sera installée à Jacqueville, en Côte d’Ivoire.

Fermer

Je me connecte