Sculpture : Lo, Sow et les autres à la Biennale de Dakar 2018

Par Jeune Afrique

Fasciné par le mouvement, le sculpteur sénégalais Ndary Lo voulait « galvaniser l'homme africain ». © Capture d'écran / CFI Médias

La prochaine édition de la Biennale de Dakar rendra hommage au regretté Ndary Lo.

La prochaine Biennale de Dakar (3 mai-2 juin) rendra hommage au sculpteur Ndary Lo, décédé en 2017. Une rétrospective de son œuvre sera présentée dans le cadre du programme officiel, dont le thème sera « L’Heure rouge » (« Le carrefour entre le passé et l’avenir que nous nommons le présent », précise le commissaire, Simon Njami).

Une rétrospective organisée par le consultant Sylvain Sankalé, à qui l’artiste avait confié la gestion de ses œuvres avant de mourir. Un autre grand sculpteur sénégalais récemment décédé sera aussi honoré : Ousmane Sow, dont la maison (construite de ses mains) transformée en musée accueillera ses premiers visiteurs.

L’intérêt pour la statuaire africaine se poursuivra en 2018, avec la création, en décembre, d’une biennale de la sculpture à Ouagadougou qu’animeront le photographe burkinabè Nyaba Leon Ouedraogo et Christophe Person, le responsable des ventes d’art africain contemporain chez Piasa.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici