Dossier

Cet article est issu du dossier «La Gambie, un an après Jammeh»

Voir tout le sommaire
Politique

Gambie : deux proches de Jammeh arrêtés à leur retour de Guinée équatoriale

Départ de Yahya Jammeh pour la Guinée équatoriale, janvier 2017. © Sylvain Cherkaoui pour Jeune Afrique

L'arrestation de deux généraux proches de l'ancien homme fort de Banjul ravive les craintes de déstabilisation en Gambie.

Arrêtés le 20 janvier en Gambie, Ansumana Tamba et Umpa Mendy, deux généraux du premier cercle de Yahya Jammeh, sont, depuis, interrogés par les services de sécurité.

Partis avec l’ancien chef de l’État en Guinée équatoriale le 21 janvier 2017, l’ex-commandant de la garde présidentielle et l’ex-patron de sa garde rapprochée sont rentrés à Banjul via Casablanca.

Ils ont passé les postes de contrôle en présentant leurs propres passeports, avant d’être reconnus par un civil à leur sortie de l’aéroport. Leur retour, la veille du premier anniversaire du départ de Jammeh, a ravivé les craintes d’une tentative de déstabilisation en Gambie.

« Le président Adama Barrow n’a pas du tout apprécié qu’il y ait eu une telle faille dans le système sécuritaire, glisse l’un de ses proches. Plusieurs policiers de l’aéroport ont été suspendus, et un renforcement des contrôles est à l’étude. »

Fermer

Je me connecte