Dossier

Cet article est issu du dossier «Grand Format - Vers un autre Bénin ?»

Voir tout le sommaire
Environnement

Grand format Bénin : Atingan Solutions, l’âtre qui sauve la forêt

© Dom

Grâce à leur foyer écologique, trois jeunes entrepreneurs veulent contribuer à la lutte contre la déforestation, tout en

Si 30 % de la superficie du Bénin est encore couverte par la forêt, environ 100 000 hectares de ce vert patrimoine sont dévorés chaque année, le petit pays affichant le quatrième taux de déforestation le plus fort du monde après le Honduras, le Nigeria et les Philippines, et juste devant le Ghana. Mais trois jeunes entrepreneurs sont peut-être en train d’offrir une planche de salut aux arbres et, au pays, une chance de quitter ce triste palmarès.

Tout a commencé en 2011. À 24 ans, les jumeaux Franck et Francis Zanhoudaho, rejoints par un ami, Calixte Eloh, décident de créer leur activité. Sans formation académique, partageant un goût certain pour la terre, ils se lancent dans le maraîchage et cultivent des légumes, qu’ils commercialisent.

Face à la demande croissante, la jeune pousse grandit, gagne en notoriété, redouble d’ardeur pour élargir son offre et produire plus, jusqu’à ce que ses promoteurs se trouvent confrontés à un premier problème : la conservation de leurs produits. Ils le résolvent dans la foulée en cuisant une partie des légumes récoltés, qu’ils vendent surgelés. Re-succès. Et nouveau problème… La cuisson à grande échelle se révèle très gourmande en combustible. Qu’il s’agisse de bois, de charbon ou de gaz, cela constitue un coût insoutenable sur la durée.

L’arbre est sauvé

Pas de quoi désarçonner le trio, qui a déjà fabriqué une petite chaîne pour la transformation des amandes de palme en huile rouge et une ligne automatique pour mettre les jus de fruits en bouteille. Il imagine donc un foyer n’utilisant ni bois, ni charbon, ni gaz domestique, mais carburant aux coques de noix de palme carbonisées (qui se consument sans dégagement de fumée) et équipé d’un dispositif électrique alimenté par un panneau solaire, deux sources d’énergie renouvelables aussi économique qu’écocompatibles. Baptisé Atingan (« l’arbre est sauvé », en langue fon), ce foyer permet de réduire les temps de cuisson et est doté d’un accumulateur qui lui confère une autonomie d’au moins quarante-huit heures.

En 2012, l’invention est brevetée. L’année suivante, Atingan Solutions est créée et, depuis, ses trois promoteurs ont vendu plus de 800 exemplaires de foyers écologiques. Récompensés par nombre de prix régionaux et internationaux qui leur ont permis de perfectionner leurs modèles, ils ont été reçus deux fois par le président Talon, qui, en octobre 2017, a promis « d’accompagner » leur projet, et notamment leur quête de partenaires. La petite entreprise cherche en effet à mobiliser les 100 millions de F CFA (moins de 152 500 euros) qui lui sont nécessaires pour construire une unité de production capable de fabriquer jusqu’à 25 foyers écologiques par jour. De quoi sauver la forêt au Bénin. Et au-delà.

Fermer

Je me connecte