RDC : l’École supérieure d’administration militaire inaugurée à Kinshasa

Par Jeune Afrique

Parade des Forces armées de RDC à Kinshasa, lors du 54e anniversaire de l'indépendance de la Belgique, le 30 juin 2014. © John Bompengo/AP/SIPA

L'Esam, sous la direction de l'Institut Themiis, va contribuer à former des gradés de l'armée congolaise.

Le 8 janvier, l’École supérieure d’administration militaire (Esam) a ouvert ses portes à Kinshasa, sous la houlette de l’Institut Themiis, que préside Camille Roux.

Durant neuf mois, une trentaine de généraux français y dispenseront une formation en ressources humaines et en finances aux lieutenants-colonels, colonels et commissaires de l’armée congolaise.

Parmi ces intervenants, Philippe Chalmel, directeur des études de l’Esam et ancien sous-directeur des ressources humaines de l’état-major des armées françaises, Jean-Paul Martial, patron de la Mutuelle nationale militaire, Jean-Yves Lauzier, ex-directeur général des écoles de l’armée de terre, et Jean-Paul Michel, ex-chef de la mission Eusec en RD Congo.

Une seconde expérience pour Themiis

En 2016, Themiis avait déjà ouvert un Collège des hautes études de stratégie et de défense (Chesd) à Kinshasa, afin de former les généraux des Forces armées de la RD Congo (FARDC), après que celles-ci eurent été relevées de la Minusca en 2015.

Les travaux du Chesd vont être publiés par L’Harmattan.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici