2018 dans le viseur de Glez

par

Damien Glez est dessinateur-éditorialiste franco-burkinabè

© Glez

CAN 2019, Dak’Art, métro d’Abidjan, Élections en RD Congo, élection présidentielle tunisienne... Damien Glez décrypte les événements majeurs qui se dérouleront sur le continent africain en 2018.

  • CAN 2019 : pourra, pourra pas ?

© Glez

En 2018, lorsqu’elle ne sera pas concentrée sur les performances des équipes africaines au Mondial, l’Afrique sportive suivra l’état d’avancement de l’organisation de la CAN 2019. Longtemps, la CAF s’est montrée sceptique sur la capacité du Cameroun à relever le défi du cahier des charges…

  • Dak’Art : l’ombre du sculpteur

© Glez

La treizième édition de Dak’Art, la biennale de l’art africain contemporain, se tiendra à Dakar du 3 mai au 2 juin 2018. Soixante-quinze artistes venus de 33 pays participeront à cette exposition internationale. « L’heure rouge » constituera le thème artistique de la manifestation. Et nul doute que planera l’esprit du sculpteur sénégalais Ousmane Sow, décédé après la dernière édition.

  • Sécurité la preuve par 5

© Glez

Après des premières patrouilles communes, c’est en 2018 que se déploiera véritablement le G5 Sahel, le cadre de coordination et de suivi de la coopération militaire entre la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et le Tchad. La mise en commun de ces forces permettra-t-elle un affaiblissement significatif de l’ogre terroriste ?

  • Côte d’Ivoire : des travaux et un procès

© Glez

Le chantier du métro d’Abidjan a été lancé en présence du président français, Emmanuel Macron, même si, contrairement à celui de Paris, il ne s’agit pas de transport souterrain. La patience est de rigueur. Que verra-t‑on en premier : la fin des travaux ou le retour au pays de Laurent Gbagbo ? À La Haye, les suites du procès de l’ancien président répondront peut-être à cette question en 2018…

  • À l’épreuve du temps

© Glez

L’année 2017 a été rythmée par des manifestations contre le régime de Faure Gnassingbé. Le président togolais parviendra-t‑il à stabiliser son régime en 2018 ? Son parcours ressemblera-t‑il, entre autres scénarios possibles, à celui de son père – décédé alors qu’il était encore au pouvoir –, ou à la trajectoire de celui qui joua les médiateurs dans certaines crises togolo-togolaises : le déboulonné Blaise Compaoré ?

  • Égypte : métamorphose militaro-présidentielle

© Glez

Abdel Fattah al-Sissi, le président égyptien sortant, devrait aborder avec optimisme l’élection présidentielle du premier semestre de 2018, même si les organisations internationales de droits de l’homme dénoncent une régression du respect des libertés. Un régime militarisé sur les bords du Nil, ça ne rappelle pas un ancien raïs ?

  • Élections en RD Congo : patience…

© Glez

Le calendrier de la Commission électorale congolaise, qui prévoit la tenue de la présidentielle le 23 décembre 2018, sera-t‑il respecté ? L’actuel président cédera-t‑il son fauteuil le 12 janvier 2019, plus de deux ans après la fin de son mandat officiel ? Des sceptiques s’inquiètent de nouveaux tours que Joseph Kabila pourrait avoir dans son sac…

  • Tunisie : casting des présidentiables

© Glez

Si la prochaine élection présidentielle tunisienne n’est prévue qu’en 2019, c’est en 2018 que les candidats fourbiront leurs armes. Moncef Marzouki et Rached Ghannouchi scruteront les faits et gestes d’un candidat potentiel qui cultive le mystère : Béji Caïd Essebsi, chef de l’État sortant, qui sera alors âgé de 93 ans.

  • Migrations : gestion en amont, mais jusqu’où ?

© Glez

Comment l’Union européenne pourra-t‑elle contenir, en 2018, le flux des migrants portés par les flots méditerranéens ? Certaines autorités préconisent une gestion des demandes d’asile en amont des traversées, notamment sur le continent africain, par l’ouverture de « centres de tri », en commençant par le Niger. Jusqu’où ira l’anticipation ?

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici