Industrie : Basil El-Baz, génie de l’entrepreneuriat

Basil-El-Baz © Dbosleyjr by Wikimedia Commons

Avant même de quitter les amphithéâtres de Harvard, Basil El-Baz avait réussi à mettre en évidence ses talents d’entrepreneur en transformant son projet de fin d’études en success-story industrielle.

Promoteur d’une usine d’ammoniaque, la première en Égypte, il l’avait revendue en 2005, avant même sa construction, à un pool d’investisseurs dont le principal était Orascom Construction Industries, dirigé par Nassef Sawiris.

Depuis, le quadragénaire s’est imposé dans le gotha des affaires égyptiennes. Entré dans le classement Choiseul des leaders africains de moins de 40 ans en 2015, il était numéro un du dernier palmarès, publié au mois de septembre. Brillant, accessible, très bien connecté, il fait partie de ces patrons que l’incertitude et l’instabilité politique n’effraient pas.

Son groupe, Carbon Holdings, structure actuellement le financement d’un complexe industriel estimé à 10 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros).

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici