Togo : Bodjona reprend du service

Par Jeune Afrique

Pascal Bodjona placé sous mandat de dépôt le 21 août 2014. © Capture d'écran / Youtube

Sorti de prison en février 2016, l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona, souhaite à nouveau s’engager en politique. Il a récemment travaillé aux côtés d’Albert Kan-Daapah, ministre ghanéen de la Sécurité, chargé d’organiser le dialogue entre les différents acteurs de la crise togolaise.

Retiré de la vie politique depuis sa sortie de prison, en février 2016, Pascal Bodjona prépare très discrètement son retour. Il a proposé ses services au président ghanéen, Nana Akufo-Addo. En sa qualité de médiateur dans la crise togolaise, ce dernier l’a reçu à Lomé mi-novembre pour recueillir ses observations et lui confier une mission.

Tombé en disgrâce auprès du chef de l’État, Faure Gnassingbé, et évincé du gouvernement togolais en 2012, l’ex tout-puissant ministre de l’Administration territoriale facilite les rencontres d’Albert Kan-Dapaah, le ministre ghanéen de la Sécurité, chargé du dossier togolais, avec les protagonistes de la crise. Bodjona a déjà eu plusieurs entretiens avec Faure Gnassingbé et rencontre régulièrement les leaders de l’opposition.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici