Sécurité

Côte d’Ivoire : les forces spéciales vont prendre leurs quartiers à Jacqueville

Un militaire ivoirien à Abidjan en octobre 2015 © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

En 2018, la Côte d’Ivoire lancera la construction d'une nouvelle caserne dans la cité balnéaire de Jacqueville, à 60 km à l'ouest d'Abidjan. Celle-ci accueillera les forces spéciales ivoiriennes ainsi que l’École régionale de lutte contre le terrorisme.

Les forces spéciales ivoiriennes (FSI) quitteront leur caserne provisoire d’Adiaké, qu’elles avaient « emprunté » aux commandos de la marine, pour la cité balnéaire de Jacqueville. La construction de cette caserne débutera dès 2018.

Coût des travaux : 20,2 milliards F CFA. Ce site abritera également l’École régionale de lutte contre le terrorisme, dont Emmanuel Macron, le chef de l’État français, a annoncé la création le 30 novembre, à Abidjan.


>>> A LIRE – Côte d’Ivoire : l’antiterrorisme s’installe à Cocody


Un choix dû, selon nos sources, au professionnalisme des FSI – reconnu par la France, qui avait décoré, en 2016, leur commandant, le général Lassina Doumbia, de la Légion d’honneur.

Paris apportera à la Côte d’Ivoire une aide sécuritaire de 30 millions d’euros à partir de 2018, date de l’ouverture de cette école, qui formera les officiers supérieurs des forces spéciales, des renseignements et des forces d’intervention de toute la sous-région.

Fermer

Je me connecte