Bénin : bataille à Cotonou pour succéder à Léhady Soglo

Par Jeune Afrique

Léhady Soglo, ancien maire de la ville de Cotonou et fils de l'ancien président de la République. © Lee Gotemi / JA

Dans quelques semaines, des élections seront organisées afin d’élire le successeur de Léhady Soglo, le maire de Cotonou révoqué le 2 août dernier. Nombre de partis politiques béninois se préparent à désigner leur candidat.

Six mois après l’éviction de Léhady Soglo, Cotonou aura bientôt un nouveau maire. Alors que des élections pourraient avoir lieu d’ici à la fin de l’année, chaque camp s’active pour désigner son candidat. Isidore Gnonlonfoun, maire intérimaire et ancien du Parti du renouveau démocratique (PRD), figure parmi les prétendants.

Du côté des « réformistes » de la Renaissance du Bénin, deux noms reviennent avec insistance : Florentin Tchaou (chef du 10e arrondissement de Cotonou) et Augustin Houessinon (deuxième adjoint au maire de la ville).

Léhady Soglo mobilise ses réseaux depuis Paris

Depuis Paris, et même s’il ne peut pas se présenter, Léhady Soglo veut peser de tout son poids. Épaulé par son père, Nicéphore, qui s’investit pour lui à Cotonou, il est en contact permanent avec les conseillers municipaux qui lui sont restés fidèles, comme Emmanuel Loko, lui aussi aspirant au poste. Quant au PRD, il pourrait finalement ne pas avoir de candidat.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici