État-Unis : de la misogynie de Donald Trump

Un manifestant réclamant une procédure d'impeachment à l'encontre du président Donald Trump. © Jeff Chiu/AP/SIPA

Il a bel et bien dit : « Attrape-les par la chatte. »

Ces propos d’une insondable vulgarité ont été enregistrés en 2005 pendant une conversation entre Donald Trump et l’animateur Billy Bush, dans le cadre de l’émission Access Hollywood. Leur révélation avait fait tanguer le camp républicain dans la dernière ligne droite de la campagne électorale de 2016.

Dans un premier temps, Donald Trump avait confirmé qu’il s’agissait bien de sa voix, tout en minimisant ce qu’il appelait « des propos de vestiaire ». Aujourd’hui, il laisse entendre que cette voix n’est pas la sienne. Excédé, Billy Bush (qui est un parent des deux anciens présidents) est alors sorti de son silence.

Dans le New York Times, il confirme que la voix est bien celle de Trump. « Quand vous êtes une star, [les femmes] vous laissent faire. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez », avait ajouté le futur président. Sans commentaire.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici