Documentaire : Awa Meité van Til fait parler les migrants en Côte d’Ivoire et au Bénin

Par Jeune Afrique

Des migrants appellent à l'aide depuis une embarcation au large de la Libye en février 2017. © Emilio Morenatti/AP/SIPA

La réalisatrice Awa Meité van Til, tournera la dernière partie de son film « So Kadi », en Côte d'Ivoire et au Bénin.

Après avoir recueilli des témoignages de migrants au Mali, au Sénégal et en France, la Malienne Awa Meité van Til s’apprête à se rendre en Côte d’Ivoire et au Bénin pour mettre la dernière main à son documentaire, So Kadi (« bien à la maison », en bambara). La réalisatrice, qui est aussi styliste et designer, souhaiterait décliner son travail en web-documentaire, puis le voir diffusé sur des chaînes de télévision nationales et étrangères.

En attendant, elle le projettera dans le cadre de la 10e édition de Daoulaba, son festival consacré à la valorisation du coton malien, en 2018. Awa Meité van Til doit cet intérêt pour les flux migratoires à sa mère, Aminata Dramane Traoré, écrivaine et ex-ministre de la Culture, elle-même fondatrice de Migrance, un espace de débats sur ces questions.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici