Maroc : flâner à Casablanca le temps d’un week-end

Le Bondi Coffee Kitchen à Casablanca © Fondation Slaoui

Si l’on y prend un peu de temps, la capitale économique du Maroc sait dévoiler tous ses charmes auprès de ses visiteurs. Visite guidée de quelques adresses incontournables de Casa.

Moins maritime que Tanger, moins typique que Marrakech, moins préservée que Rabat : au Maroc, Casablanca n’est pas pour les touristes la première destination choisie. Embouteillée, polluée, mal famée ; les reproches ont la peau dure et peuvent faire passer à côté d’une ville qui ne manque pas d’attrait.

Flâner sur l’esplanade de la mosquée Hassan II, découvrir le quartier des Habous, se promener dans l’ancienne médina, admirer de belles façades Art déco ou s’échapper à la plage sont autant de manières de découvrir cette mal-aimée. Voici quelques adresses pour tomber, le temps d’un week-end, sous le charme de « Dar El Beida » (Casablanca en arabe).


  • Le Petit Rocher, un panorama unique

Vue d’une des salles du Petit Rocher © Le Petit Rocher DR

Un très beau panorama sur la côte et sur la mosquée Hassan-II

Avec un très beau panorama sur les vagues se brisant sur la côte et sur la mosquée Hassan-II qui s’avance sur l’océan, le Petit Rocher est une adresse de choix pour un déjeuner ou un dîner.

Deux salles au premier étage dont une non-fumeur, une décoration et un mobilier en bois de style nautique, confortable et élégant. De grandes baies vitrées inondent les salles de lumière.

La carte propose des produits de la mer, variés et frais, et des classiques de brasserie. Suggestions du jour à l’ardoise. Le soir, c’est une autre ambiance : musique live à partir de 21 heures. Au deuxième étage, le bar est idéal pour prendre l’apéritif ou une verveine après le repas.

> Boulevard de la Corniche.


  • L’hôtel Le Doge, se détendre en plein centre-ville

Illustration de l’Hôtel & Spa Le Doge © DR – Hôtel & Spa Le Doge

Ancien hôtel particulier Art déco, le lieu est cosy et accueillant

Casa est une ville trépidante, passionnante mais, reconnaissons-le, fatigante à arpenter. Être logé dans un écrin préservé, pouvoir se détendre en plein centre-ville, voilà ce que propose avec style l’hôtel Le Doge.

Ancien hôtel particulier Art déco, le lieu est cosy et accueillant. Les chambres portent les noms d’artistes des années 1930 (Colette, Hemingway, Cocteau, Francis Scott Fitzgerald, Tamara de Lempicka), dont l’esprit est décliné dans le mobilier, le plus souvent d’époque, ou la décoration. On tombe sous le charme de cette atmosphère magique.

L’hôtel abrite également deux restaurants, l’un proposant de la cuisine marocaine traditionnelle, l’autre une carte plus méditerranéenne, des plats de brasserie et des tapas. Situé au dernier étage de l’hôtel, ce dernier dispose d’une des terrasses les plus agréables de Casa.

Au sous-sol, on peut profiter d’un spa avec hammam traditionnel et massages. Le Doge compte aussi un petit salon de style anglais, avec cheminée et bibliothèque. Un coup de cœur.

> 9 rue du Docteur-Veyre, Casablanca.


  • ISHQ, la « passion »

Niché au fond d’une impasse dans le quartier Bourgogne, Ishq (que l’on peut traduire par « passion ») a plus d’une corde à son arc. Une petite cantine à l’entrée de la boutique, avec quelques tables en terrasse. Au menu, quelques classiques pour un grignotage sain et délicieux : salades, bagels, croque-monsieur et jus, élaborés avec des produits frais.

Le magasin de cadeaux propose accessoires et prêt-à-porter centré sur l’homme (mais pas seulement), avec des marques locales à découvrir, comme Rock da Kasbah ou Rhita Sebti.

Les murs sont ornés de créations contemporaines : un artiste est mis à l’honneur chaque trimestre. En bonus, les mercredis, jeudis et vendredis un barbier s’occupe de ces messieurs.

> 9 rue Ain-el-Aouda.


  • Musée de la fondation Abderrahman Slaoui

Bondi Coffee Kitchen CasablancaTrading hours7 days 10 :00­21:00(All Day Breakfast Saturday & Sunday)Bondi Coffee Kitchen31 Rue SebouQuartier Gauthier © Bondi Coffee Kitchen

Des créations typiques de l’époque coloniale qui peignaient le dépaysement et l’exotisme

Cet homme d’affaires, collectionneur, voyageur et amateur d’art a rassemblé au cours de sa vie divers objets, bijoux et surtout une sélection d’affiches de réclames orientalistes. Lui-même publicitaire, il s’est passionné pour ces créations typiques de l’époque coloniale qui peignaient le dépaysement et l’exotisme. Il décide de créer un musée, mais meurt en 2001 et ne verra pas le résultat du projet de son vivant.

Ouvert en 2012 dans une maison des années 1940, le musée expose, en plus des collections riches et éclectiques, des œuvres du peintre marocain Mohamed Ben Ali R’bati (1861-1939). Jusqu’au 31 décembre, la deuxième édition du festival Casa Drawing présente le travail de 6 dessinateurs marocains et étrangers

> 12 rue du Parc.


  • La Sqala, une carte variée

Le cadre est raffiné mais décontracté, et les spécialités marocaines à la hauteur du décor

Ce restaurant a pris ses quartiers dans les remparts de l’ancienne médina de Dar El Beida, édifiés par le sultan Sidi Mohammed ben Abdallah au XVIIIe siècle, lorsque les côtes marocaines éveillaient la convoitise des puissances européennes comme le Portugal. Fontaines en mosaïques, patio arboré, déco et vaisselle colorées, le cadre est raffiné mais décontracté, et les spécialités marocaines sont à la hauteur du décor.

La carte est variée : on apprécie particulièrement les (presque) mille et une entrées, qui font honneur aux saveurs de la gastronomie marocaine. Excellents accueil et service.

> 129 rue Allal-Ben-Abdellah.


  • Le Missko, un cadre convivial

Vue sur le bar du Missko © DR Missko

Carte créative et ambiance décontractée mais classieuse

Voilà une adresse à la convivialité typique des bars-­restaurants casaouis dans un cadre élégant. Sa carte créative et son ambiance décontractée mais classieuse ont imposé le Missko sur la carte des soirées casablancaises.

Au rez-de-chaussée, le lounge propose des tapas et de la musique live. Raï, gnawa, mais aussi latino et reggae. On danse facilement au Missko, et pas seulement le week-end. À l’étage, le restaurant est plus classique, mais la carte joue l’originalité. Réservation recommandée.

> 138 boulevard Anfa.


  • Le Bondi Coffee Kitchen, une adresse gourmande

Le Bondi Coffee Kitchen à Casablanca © Fondation Slaoui

On aime cette atmosphère de voyage, l’ambiance détendue et sereine

Une des adresses gourmandes et « healthy » de Casa, où l’on vous reçoit en trois langues : arabe, anglais ou français. Derrière ce projet, un couple maroco-australien qui a vécu plusieurs années à Shanghai. À l’intérieur, un grand espace haut de plafond et un mobilier de bois confortable et épuré : des petites tables cosy et d’autres plus larges, auxquelles on peut s’installer pour travailler.

Le menu propose de nombreux plats végétariens, vegan ou sans gluten. Salades chinoises, falafels ou sandwichs au roast beef pour le déjeuner et des pâtisseries faites maison pour le goûter. Le pain est pétri sur place et le café, bio. Idéal pour un déjeuner, seul ou entre collègues, ou pour un goûter avec les enfants, dont les créations très colorées décorent un pan de mur près de la caisse. On aime cette atmosphère de voyage, l’ambiance détendue et sereine.

> 31 rue Sebou.


  • Le Rick’s Café, un endroit mythique

Rick’s Café © DR Rick’s Café

Une expérience à vivre : « Play it again Sam »

Ingrid Bergman n’a jamais mis les pieds au Rick’s Café, le mythique Casablanca ayant été entièrement filmé dans les studios de la Warner, en 1942. Pourtant, Humphrey Bogart (Rick, à l’écran) se serait sans doute senti parfaitement à sa place dans le cadre de ce café ouvert en 2004.

Situé dans la médina, le lieu recrée parfaitement le décor du film aux trois Oscars de Michael Curtiz. On y retrouve en copie conforme les balcons, les arcades, la grande porte d’entrée et la décoration du mythique bar, bien mieux fréquenté dans la réalité et très prisé des touristes. Une expérience à vivre : « Play it again Sam ». Dîner et cocktails. Musique live à partir de 21 h 30.

248 boulevard Sour-Jdid.


  • Chez Ilda, la boutique de créateurs

À Casablanca, le concept store est un espace menacé : beaucoup ont ouvert, suscité l’enthousiasme, mais ont baissé le rideau depuis. Chez Ilda tient bon.

La boutique fourmille de prêt-à-porter de créateurs marocains et étrangers, d’objets déco, vaisselle, bijoux… On y trouve des marques internationales, mais aussi des griffes « chaâbi chic », qui s’inspirent de la tradition marocaine.

Au cours de cette chasse au trésor chic et branchée, les coups de cœur ne manquent pas.

9 rue Jean-Jaurès.


  • Spa Gray Hôtel, entre luxe et volupté

Spa Gray Hôtel © DR Spa Gray Hôtel

Des ingrédients naturels issus du terroir marocain

Luxe, calme et volupté au programme du spa du Gray Hotel. Pour rompre avec l’agitation de la grande ville qu’est Casa, on conseille de passer par les cases hammam et massage.

Ce spa propose plusieurs soins du corps et du visage, ainsi que des « rituels » de la cérémonie des bains marocains : gommage au gant de crin, savon noir, enveloppement. Natus, la ligne de cosmétiques utilisée, a été développée par une Marocaine et utilise des ingrédients naturels issus du terroir marocain.

Angle des rues Ain-el-Aouda et Abou-Al-Kacem-el-Kotbari.


 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici