Société

Ces jeunes Togolaises qui dessinent le futur de la mode : Fatima Simpore

Fatima Simpore, jeune mannequin. © APresent pour JA

Fatima Simpore est une jeune mannequin burkinabè-togolaise de 19 ans, qui rêve de devenir top-model.

Elle a fait ses premiers pas sur les podiums il y a quatre ans et, depuis, sa passion pour le « T » des podiums va crescendo. Née au Togo de père burkinabè et de mère togolaise, Fatima Simpore jongle entre le lycée et le mannequinat. Mais elle espère devenir top-modèle et n’hésite pas « à faire des sacrifices pour réussir ses études et signer un bon contrat ».

Déjà habituée aux spots togolais et béninois, elle a été remarquée par une agence et a défilé au Festival international de la mode africaine (Fima) 2016, au Niger : « Une expérience unique », confie-t-elle. Du haut de son mètre quatre-vingts, sculpturale, la démarche assurée – et modelée par le coach personnel qui l’assiste depuis un an –, la jeune fille séduit les professionnels et les fans de mode.

Ni les cachets, d’environ 200 euros par défilé, ni la mauvaise image qui colle au métier dans les milieux conservateurs en Afrique n’entament sa détermination à poursuivre sa carrière, si possible jusqu’au « top ».

Fermer

Je me connecte