Politique

Zimbabwe : la retraite dorée du couple Mugabe

Robert Mugabe et son épouse, Grace, le 9 novembre 2017 à Harare, avant la démission de l'ex-président du Zimbabwe. © Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

Robert Mugabe et son épouse, Grace, n'ont toujours pas quitté le « Blue Roof Mansion », luxueuse villa à Harare qu'ils occupent depuis le 21 novembre. Le couple souhaiterait désormais « vivre une vie de fermier », selon l'un de leurs proches.

Dans le quartier huppé de Borrowdale, deux lions de pierre continuent de monter la garde devant la résidence de l’ancien président. Nous sommes à « Blue Roof », que Robert et Grace Mugabe n’ont plus quitté depuis le 21 novembre. Des militaires entourent encore le palais, réclamant quelques billets aux curieux. Mais ce soir, promettent-ils, ils rentreront dans leur caserne, laissant le relais à la garde personnelle de Mugabe, redevenu un citoyen presque comme les autres.

Les nouvelles autorités ont pourtant veillé à ménager l’ancien chef de l’État. Son anniversaire, le 21 février, a été déclaré jour férié. L’accord qu’il a passé avec les militaires avant d’accepter de démissionner n’a, en revanche, pas été officialisé.

Une nouvelle vie de fermiers

La Constitution prévoit qu’un ex-président continue de percevoir le même salaire que le chef de l’État en exercice, mais elle laisse au Parlement le soin de légiférer sur les autres avantages.

Il est probable que Mugabe bénéficie d’une immunité, voire que celle-ci soit étendue à son épouse, Grace, qui en aura bien besoin tant elle est détestée au Zimbabwe.

L’ancien couple présidentiel devrait donc pouvoir « commencer une nouvelle vie de fermiers dans leur maison de campagne », comme ce serait leur souhait, selon leur neveu Leo.

Fermer

Je me connecte