Maroc : bientôt la retraite à 63 ans pour les ministres ?

Par Jeune Afrique

L'entrée du Parlement marocain, à Rabat. © Flickr / Creatives Common

Suspendues depuis octobre par la Caisse nationale de retraites et d’assurances (CNRA), les pensions des parlementaires devraient être de nouveau versées à partir du début de 2018.

Une proposition de loi destinée à remplacer le dahir de 1993 sera prochainement discutée dans l’hémicycle et adoptée d’ici à la fin de l’année. Objectif : adapter ce régime de retraite en faillite aux nouvelles réalités législatives (bicamérisme depuis 1996, modification du nombre des députés et des conseillers depuis la Constitution de 2011). Avec cette réforme, l’âge légal de départ à la retraite des parlementaires sera aligné sur celui du reste de la population, soit 63 ans. Une disposition qui ne fera pas que des heureux…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici