La jeunesse montante tunisienne – Ismail Ben Sassi

Ismail Ben Sassi, directeur général et fondateur d’Il Boursa. © Ons Abid pour JA

Ismail Ben Sassi âgé de 27 ans, directeur général et fondateur d’Il Boursa.

Si son nœud papillon et ses lunettes rondes lui donnent des allures de fort en thème, Ismail Ben Sassi est en fait un petit génie de la finance, qui connaît autant de succès en tant qu’entrepreneur qu’il en a remporté au cours de ses études.

Après un magistère en économie et statistiques à l’université de Toulouse-III (sud-ouest de la France), une licence à la Toulouse School of Economics (TSE), un master en finance à Paris I-La Sorbonne, puis en techniques financières et bancaires à Paris II-Panthéon-Assas, il commence sa carrière en tant qu’analyste risque au sein du groupe Edmond de Rothschild.

À peine un an et demi plus tard, fin 2015, il décide de revenir en Tunisie pour se consacrer au projet qu’il y a lancé en 2013 et qui commence à prendre de l’ampleur : Il Boursa, le premier portail boursier et financier de nouvelle génération dans le pays.

Extension des activités sur le continent

Une plateforme qu’il a développée en partenariat avec ABCbourse.com (premier site boursier indépendant en France), où il a effectué un stage après sa licence. « L’objectif était de développer la culture boursière et économique, mais aussi de renforcer la visibilité de la Bourse de Tunis pour y attirer des investisseurs », explique le jeune entrepreneur.

Cotations, informations et analyses économiques et financières, mais aussi outils d’aide à la décision (graphiques dynamiques, techniques de screening), ilboursa .com couvre l’actualité des Bourses de Tunis, d’Alger, de Casablanca et de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) des pays de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest (Uemoa), basée à Abidjan.

Son promoteur, qui compte prochainement élargir sa plateforme à l’Afrique anglophone, a bouclé, en septembre, sa première levée de fonds, de près de 1 million de dinars (environ 338 000 euros), en introduisant la Compagnie tunisienne d’investissement et de financement (Cotif Sicar) dans son capital.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici