Alger envisage d’imposer un visa aux Maliens pour contrer les trafics

Par Jeune Afrique

Femmes attendant la distribution de nourriture dérobée par le groupe islamiste Ansar Eddine aux ONG opérant à Timbuktu, au Mali, le 11 avril 2012. © STR/AP/SIPA

Revendeurs de drogue, groupes armés et passeurs de migrants se livrent à un intense trafic de passeports maliens, qu’ils utilisent pour entrer en Algérie.

De plus en plus inquiètes, les autorités algériennes envisagent, en accord avec Bamako, d’instaurer un visa d’entrée pour les Maliens.

« Le passeport malien est le plus coté dans le Sahel. Les deux voisins s’apprêtent à entamer des discussions afin de mettre un terme à ce trafic », confie une source diplomatique à Alger.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici