Sénégal – Mondial 2018 : Aliou Cissé, l’appétit du Lion

Lors de la CAN 2017, à Franceville, au Gabon. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Il y a quinze ans, il menait l’équipe de football du Sénégal au Mondial en tant que capitaine. Cet été, il revivra l’aventure en tant que sélectionneur.

Le sélectionneur des Lions de la Teranga a déjà connu la Coupe du monde. C’était en 2002, il était capitaine et le Sénégal avait atteint les quarts de finale, finalement battu 1 à 0 par la Turquie.

Seize ans plus tard, c’est dans le costume de sélectionneur, endossé en mars 2015, qu’il va renouer avec le Mondial. Âgé de 41 ans, cet ancien milieu de terrain passé par la France (PSG, Montpellier, Sedan et Nîmes) et l’Angleterre (Birmingham City, Portsmouth) s’est naturellement tourné vers le métier d’entraîneur à la fin de sa carrière de joueur.

Il a fait ses gammes à la tête de la sélection olympique, puis s’est installé sur le banc des Lions après le départ du Français Alain Giresse. Pour atteindre ses objectifs, il s’est entouré de figures de la génération dorée de 2002, qui avait battu au premier tour la France de Zinédine Zidane (1 à 0). Omar Daf et Tony Sylva font ainsi partie du staff technique, et Lamine Diatta fait office de team manager.

Les Lions de la Teranga

D’autres ex-coéquipiers font au contraire partie des détracteurs qui, à Dakar, critiquent régulièrement ses choix tactiques. Ainsi, les deux anciennes stars El Hadji Diouf et Khalilou Fadiga lui reprochent entre autres de proposer un jeu trop défensif ou d’être « trop têtu ». Mais cela ne semble pas vraiment le perturber. Le sélectionneur des Lions, qui limite au strict minimum ses interventions médiatiques, sait ce qu’il veut et où il va.

Aliou Cissé fera donc de la CAN 2019 un objectif prioritaire, et la Coupe du monde en Russie lui servira de viatique

Le parcours réalisé par l’équipe lors de la CAN 2017 a été ressenti comme un semi-échec par la presse sénégalaise. Figurant parmi les grands favoris de la compétition, les Lions avaient été éliminés en quarts de finale par le Cameroun (0-0, 4-5 aux tirs au but).

Aliou Cissé fera donc de la CAN 2019 un objectif prioritaire, et la Coupe du monde en Russie lui servira de viatique. Le Sénégal présente toujours une vitrine de trophées vide. Et le Casamançais veut être le premier à la garnir.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici