Tunisie : Ennahdha à fond en politique

Par Jeune Afrique

Rached Ghannouchi, leader d'Ennahdha, au siège du parti à Montplaisir, à Tunis, le 7 août 2012. © Ons Abid pour Jeune Afrique

Lors de son 10e congrès, en mai 2016, Ennahdha avait fait son aggiornamento en délaissant les activités de prédication pour se recentrer sur le volet strictement politique et se muer en parti civil.

Selon nos sources, cette démarche se poursuit en interne. Entre deux congrès, qui se tiennent tous les quatre ans, des conférences annuelles permettront désormais à la formation islamiste de faire le bilan de son activité et de préparer les nouvelles échéances.

La première de ces conférences, aux allures de mini-congrès, aura lieu mi-décembre à Tunis et réunira durant trois jours l’ensemble des membres du bureau exécutif, du conseil de la choura, des cadres locaux et régionaux, ainsi que des représentants de différents secteurs de l’économie.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici