Roman : les horizons bouchées du premier livre plein de promesses de Gaël Octavia

La Fin de Mame Baby est le premier roman de la martiniquaise Gaël Octavia ©

La « Fin de Mame Baby », le premier roman de la martiniquaise Gaël Octavia est une histoire d’amour et d’amitié à l’épreuve du Quartier. Un premier ouvrage réussi.

On y croise Mariette, qui noie dans le rouge sa vie fracassée, Suzanne, « la petite Blanche » pleurant son caïd assassiné, la discrète Aline, qui a fui pour mieux revenir, et Mame Baby bien sûr, dont la mort demeure auréolée de mystère.

Et puis il y a le Quartier, personnage à part entière de ce récit tout en finesse. Une cité dont on ne connaît pas le nom mais dont on reconnaît sans peine les places aux noms fleuris, les tours HLM et l’horizon bouché. Une cité minée par les hommes et la violence, à laquelle la dramaturge martiniquaise Gaël Octavia parvient à nous attacher. Un premier roman très réussi.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici