Sahara occidental : la RASD n’est pas la bienvenue au sommet UA-UE d’Abidjan

Par Jeune Afrique

Manifestation pour l'indépendance du Sahara occidental à Madrid, en Espagne, le 12 novembre 2016. © Francisco Seco/AP/SIPA

La participation de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) au 5ème sommet UE-Afrique qui se tiendra le 29 et 30 novembre prochain à Abidjan en Côte-d’Ivoire est en suspens.

La Côte d’Ivoire n’a pas invité la République arabe sahraouie démocratique (RASD) à participer au sommet UA-UE prévu les 29 et 30 novembre à Abidjan. « Nous ne reconnaissons pas cet État et en avons informé le président de la Commission africaine, confie un officiel ivoirien. Nous finançons cette rencontre et y convions qui nous voulons. »

La Côte d’Ivoire refuse de servir de cadre à une bataille entre Marocains et Sahraouis, comme ce fut le cas lors du sommet arabo-africain de Malabo en novembre 2016 ou lors de celui de Maputo (entre le Japon et l’Afrique), en août. Réuni en session extraordinaire le 16 octobre à Addis-Abeba, le conseil exécutif de l’UA a réaffirmé, dans une ambiance tendue, le droit de tous les États membres à prendre part à cet événement.

Via ses canaux officiels, l’entité sahraouie continue d’annoncer sa participation…

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici